Histoire de Fées : Flaviana,Chargée d’études

Flaviana, 35 ans, est chargée d’études pour l’Agence Maintenance Multitechniques depuis début 2019.

Arrivée de Roumanie il y a 5 ans, elle a suivi son mari, qui avait « envie de changement » pour s’installer en France. Ingénieure électrique de formation, elle a fait une pause dans sa carrière pour élever ses deux filles, mais après 5 années passées à pouponner, elle a souhaité reprendre une activité professionnelle. « Ce métier, je l’ai choisi parce que c’était mon quotidien quand j’étais enfant. Mes deux parents étaient ingénieurs, et mon père, aussi, dans le domaine électrique. En Roumanie comme en France, ce n’est pas toujours très simple d’être une femme dans le domaine technique, mais j’aime ce que je fais. »

 

En tant que chargée d’études, Flaviana répond aux appels d’offres, fait des devis et réalise des études spécifiques. « J’ai été embauchée chez Fauché très rapidement, au début de ma recherche d’emploi. Ils m’ont immédiatement proposé un poste. Bien que j’aie beaucoup de choses à apprendre ou à réapprendre, je suis chanceuse car ici tout le monde m’aide. Par exemple, je progresse en français tous les jours autant pour le langage courant que technique. »

Entre la Roumanie et la France, Flaviana voit des différences de contexte : « le niveau économique des deux pays n’est pas le même, l’organisation et les normes juridiques ou économiques sont à réapprendre. Je dois presque repartir de zéro. » Seule collaboratrice d’origine étrangère au sein du bureau d’études de l’agence, elle sait qu’elle apporte une richesse et un regard différent sur les choses, mais pour le moment, elle considère qu’elle a surtout beaucoup de choses à apprendre. « Je dois rattraper 5 ans d’absence, et beaucoup de choses ont évolué. Je me remets à niveau petit à petit. J’ai aussi une chance, c’est de travailler dans un bureau multitechniques, je me forme sur des domaines très variés. »

 

Flaviana est aussi l’unique femme de son équipe, mais cela n’est ni un frein ni un atout. « Parfois ils sont peut-être un peu plus délicats avec moi que si j’avais été un homme, mais hormis cela, je ne vois aucune différence. »

 

« J’avais besoin d’évoluer dans une entreprise qui m’accepte telle que je suis, avec mes origines, sans me juger. Chez Fauché, j’apprends tous les jours, et on m’aide vraiment à progresser. »